Vitaxanthine BIO 8 mg Nutrixeal : astaxanthine végétale 8 mg par gélule licaps.
    Vitaxanthine (Astaxanthine) BIO* 8 mg,...
    Vitaxanthine BIO 8 mg Nutrixeal : astaxanthine végétale 8 mg par gélule licaps.
    Vitaxanthine (Astaxanthine) BIO* 8 mg, naturelle et vegan, en gélules licaps

    Vitaxanthine (Astaxanthine) BIO* 8 mg, naturelle et vegan, en gélules licaps

    VTXB8LI-30
    18,96 €
    HT

    Astaxanthine BIO et 100 % naturelle extraite de l’algue Haematococcus pluvialis BIO*.
    Hautement dosé : 8 mg d'astaxanthine par gélule.
    Extraction haut de gamme CO2 supercritique.

    Conditionnements :
    30, 90 gélules.

    • Astaxanthine extraite de l’algue Haematococcus pluvialis BIO*.
    • Produit hautement dosé : 8 mg d'astaxanthine BIO par gélule végétale.
    • Extraction haut de gamme CO2 supercritique à basse température, pour la préservation des actifs. Sans solvants, sans hexane.
    • Produit certifié BIO par l'organisme certificateur Ecocert France (FR-BIO-01).
    • ANTIOXYDANT*SANTÉ CARDIO-VASCULAIRE*
    Choix du conditionnement :
    • 30 gélules
    • 90 gélules (maxi pack)

    Vitaxanthine® BIO 8 mg contient de l’astaxanthine végétale haute qualité extraite de la microalgue Haematococcus pluvialis BIO*.

    Astaxanthine BIO : Clean label Nutrixeal

    CLEAN LABEL

    Fabrication française Nutrixeal

    HAUTE CONCENTRATION

    Astaxanthine BIO : Pureté garantie Nutrixeal

    PURETÉ GARANTIE

    Astaxanthine BIO: Gélules végétales Nutrixeal

    Gélules végétales

    Complément alimentaire Astaxanthine BIO 100% vegan

    100% VEGAN

    Haute biodisponibilité Nutrixeal

    CERTIFICATION BIO ECOCERT

    Description

    Définition de l'astaxanthine


    L'astaxanthine est un puissant pigment de couleur rouge d'origine naturelle, qui absorbe naturellement la lumière bleue. Cette molécule appartient à la très grande famille des caroténoïdes, au même titre que d’autres composés tels que les carotènes, la lutéine, la zéaxanthine ou le lycopène. Les caroténoïdes sont des pigments jaunes, oranges ou rouges qui sont connus pour leurs propriétés dans le monde végétal, car ils contribuent d’une manière générale à la protection des végétaux contre les rayonnements UV et participent également à la photosynthèse en absorbant et en transmettant les rayons lumineux qui ont la plus forte intensité énergétique, c’est-à-dire les rayonnements de couleur bleue et violette.

    L'astaxanthine absorbe la lumière bleue et est donc de couleur rouge


    * La vitamine E contribue à protéger les cellules contre le stress oxydatif.

    Un peu de science, pour aller plus loin :

    Comme tous les caroténoïdes, et notamment comme ses cousins la lutéine et la zéaxanthine, l’astaxanthine possède une structure chimique particulière, avec notamment ce que les chimistes appellent une longue chaîne polyénique (une longue chaîne d’atomes de carbones, reliés par de nombreuses doubles liaisons). Cette longue chaîne polyénique riche en doubles liaisons confère aux caroténoïdes le pouvoir d’absorber les rayons lumineux de haute intensité énergétique et de faible longueur d’onde, ce qui correspond grosso modo à ce qu’il est convenu d’appeler la lumière bleue !

    En absorbant les ondes lumineuses bleues et violettes, l’astaxanthine nous renvoie uniquement de la lumière rouge, ce qui explique son puissant potentiel de pigmentation en rouge (attention aux taches, si jamais vous ouvrez une gélule de Vitaxanthine...!)

    La longue chaîne polyénique de l’astaxanthine lui permet par ailleurs d’être soluble dans les graisses et de pouvoir facilement se positionner au sein et au travers de toutes les membranes physiologiques des êtres vivants.

    L'astaxanthine se positionne de manière transverse dans les membranes biologiques



    L’astaxanthine est présente dans une grande partie de la chaîne alimentaire aquatique


    Au sein de la famille des caroténoïdes, l’astaxanthine occupe une place à part. Si l’astaxanthine semble en effet apparentée au bêta-carotène, elle représente en réalité l’aboutissement de toute une série de réactions biochimiques, que bien peu d’organismes vivants semblent en mesure de réaliser. Sa présence au sein de nombreuses espèces aquatiques (krill, crevettes et autres crustacés, daurades, saumons, et jusque dans les plumes des flamants roses), est liée à son entrée dans la chaîne alimentaire, à partir des zoo et phytoplanctons. Les crevettes ou les saumons à la belle couleur rosée (due à l’astaxanthine) ne synthétisent donc pas cette dernière, mais l’assimilent à partir de leur consommation et la fixent en assez grande quantité dans leurs cellules musculaires et leurs membranes physiologiques.

    À l’origine de toute cette chaîne alimentaire se trouvent donc des microalgues, qui ont directement la capacité de synthétiser l’astaxanthine en grande quantité. Parmi toutes ces microalgues, la championne est probablement Haematococcus pluvialis, une microalgue capable de synthétiser énormément d’astaxanthine. Et c’est justement de l’algue Haematococcus pluvialis qu’est issue la matière première utilisée par Nutrixeal pour la fabrication de Vitaxanthine Bio 8 mg.

    Comment une microalgue verte comme Haematococcus pluvialis peut-elle produire de l’astaxanthine rouge ?

    Haematococcus pluvialis est une microalgue verte, d’eau douce, extrêmement répandue dans de nombreux habitats sur tous les continents. Elle se développe particulièrement dans les retenues d’eau temporaires (flaques, etc.)

    Comment une microalgue verte peut-elle ainsi produire un pigment rouge ? Cela semble étonnant et paradoxal

    Mais la capacité d’Haematococcus pluvialis à produire de l’astaxanthine est tout simplement liée à ses incroyables capacités de résistance et d’adaptation lorsque son habitat devient hostile : fort rayonnement UV, salinité trop importante, carence en nitrates ou phosphates… Lorsque ses conditions de vie se durcissent ainsi, Haematoccus pluvialis est alors capable de s’adapter morphologiquement, et l’un de ses mécanismes d’adaptation fait appel à la synthèse et à l’accumulation de caroténoïdes et majoritairement d’astaxanthine, afin de se protéger de l’oxydation et des rayonnements solaires.

    C’est cette incroyable capacité d’adaptation et de synthèse de caroténoïdes protecteurs qui a fait d’Haematococcus pluvialis la principale source naturelle exploitée mondialement pour la production d’astaxanthine.



    La culture de la microalgue Haematoccus pluvialis représente un raccourcissement vertueux de la chaîne alimentaire


    À ce titre, la culture en bioréacteurs d’Haematoccus pluvialis pour l’alimentation humaine et la nutraceutique, constitue une sorte de raccourcissement vertueux (ou d’accélération) de la chaîne alimentaire naturelle ! En effet, grâce à un produit comme Vitaxanthine BIO 8 mg, nous sommes en mesure d'avoir une consommation directe l’extrait purifié et riche en astaxanthine obtenu à partir de la microalgue, au lieu de devoir manger pour cela des poissons ou crustacés, qui auraient eux-mêmes consommé des espèces plus petites, lesquelles se seraient nourries de krill (huile de krill) ou de phytoplancton…

    Grâce à la technologie et à Haematoccus pluvialis, nous accédons donc à l’un des antioxydants les plus précieux issus de la vie aquatique sans porter la moindre atteinte à l’écosystème et aux ressources océaniques.

    La teneur maximum d’astaxanthine qui a été relevée dans la chair du saumon sauvage en atlantique est de l’ordre de 30 mg / kg. Une gélule de Vitaxanthine BIO correspond donc aux apports en astaxanthine de 250 à 300 g de chair de saumon rouge sauvage et de plus de 1 kg de saumon d’élevage… avec évidemment l’avantage écologique de ne porter aucune atteinte à l’écosystème des océans !

    L’astaxanthine est un champion surdoué au sein de la famille des caroténoïdes


    L’astaxanthine est souvent présentée à juste titre comme le « roi des caroténoïdes », au-dessus de ses cousines proches de la famille des xantophylles (la lutéine et la zéaxanthine), au-dessus du lycopène et très loin devant les carotènes (comme le bêta-carotène).

    Le premier point de différenciation entre l’astaxanthine et ces rivaux, c’est son pouvoir antioxydant. Or pour mesurer très objectivement le pouvoir antioxydant d’un composé nutraceutique, la démarche la plus couramment pratiquée est de mesurer in vitro son pouvoir d’interception vis-à-vis des radicaux libres.

    Or rappelez-vous, dans l’univers végétal, les caroténoïdes occupent des fonctions biologiques particulières vis-à-vis des rayonnements UV, à l’égard desquels ils jouent un rôle régulateur et protecteur. Fort logiquement, on mesure donc souvent l’activité antioxydante de l’astaxanthine (et des autres caroténoïdes) en déterminant leur pouvoir d’interception de l’oxygène singulet, car ce dernier est le principal radical libre libéré par l’action des rayons UV.

    Ainsi, dans une étude publiée en 2007 dans la revue Carotenoids Science, il a été démontré que la capacité d’interception de l’oxygène singulet par l’astaxanthine était :

    • 1,6 fois supérieure à celle de la zéaxanthine et du lycopène
    • 2,6 fois supérieure à celle de la lutéine
    • près de 6 fois supérieure à celle du bêta-carotène
    • 1102 fois supérieure à celle de la vitamine E
    • et 6067 fois supérieure à celle de la vitamine C !

    Ces chiffres sont impressionnants et illustrent à quel point l’astaxanthine est un antioxydant puissant. Mais bien entendu, la puissance et l’impact physiologique d’un antioxydant ne peuvent pas se mesurer uniquement par le biais de mesures in vitro ! L’effet réel d’un antioxydant au sein des organismes vivants dépend en effet de multiples facteurs : son absorption intestinale, ses voies de métabolisation, et ses capacités de diffusion et de rétention dans les différents tissus biologiques et les organes vivants.

    Là encore, l’astaxanthine se différencie particulièrement des autres caroténoïdes et marque des points. En effet, sa structure chimique se rapproche beaucoup de celle des autres xanthophylles, comme la zéaxanthine et la lutéine avec lesquelles elle partage la capacité de franchir les différentes barrières physiologiques de l’organisme, comme la barrière hématoencéphalique (sang / cerveau) et la barrière hémato rétinienne (sang / rétine), ce qui lui permet de diffuser et de se stocker très aisément dans tous les tissus de l’organisme : cœur, muscles, cerveau, épiderme, muqueuses, collagène, rétine… Mais la structure de l’astaxanthine se différencie de tous les autres caroténoïdes par le caractère plus hydrophile des fonctions chimiques situées aux 2 extrémités de la molécule. Avec ses deux têtes hydrophiles, l’astaxanthine se positionne en effet à 90° au travers des membranes des cellules et des mitochondries (les organites qui constituent les usines énergétiques de nos cellules). Avec ce positionnement transversal, l’astaxanthine est en mesure d’intercepter les radicaux libres situés à l’intérieur, comme à l’extérieur de la membrane, là où le bêta-carotène ou le lycopène en sont complètement incapables.

    Cette caractéristique structurale de l’astaxanthine lui confère donc un avantage physiologique déterminant. En particulier vis-à-vis des fragiles mitochondries, soumises à un stress oxydant assez important lors de la production d’énergie sous forme d’ATP. Avec son positionnement membranaire spécifique, l’astaxanthine offre l’avantage de pouvoir intercepter les radicaux libres à l’intérieur comme à l’extérieur des mitochondries, avec des propriétés qui n’ont pas échappé aux sportifs de l’extrême, comme les triathlètes, les ultra-traileurs ou les pratiquants du déca triathlon !

    Vitaxanthine® : un produit premium à base d'astaxanthine ultra pure, extraite de la microalgue Haematoccus pluvialis


    L'astaxanthine utilisée ici est extraite de la microalgue Haematoccus pluvialis par extraction supercritique (haute qualité d'extraction sans solvant, garante d'une parfaite préservation des actifs). La microalgue Haematoccus pluvialis dont est extraite cette astaxanthine est issue de l'agriculture biologique. Le fournisseur sélectionné par Nutrixeal est installé dans une zone montagneuse au-dessus d’une source d’eau de très bonne qualité, utilisée pour la production des microalgues. Des sources renouvelables sont également utilisées pour l’électricité.

    La matière première utilisée pour la fabrication de Vitaxanthine BIO 8 mg se démarque donc tout autant par son caractère premium que par son caractère écoresponsable, avec une empreinte environnementale véritablement très faible, compte tenu de l'utilisation de sources d'énergie renouvelables pour le processus de production et d'extraction.

    Astaxanthine Nutrixeal production

    En savoir plus sur la gamme de produits Nutrixeal à base de microalgues.

    À NOTER : l’astaxanthine issue des algues est exclusivement l’énantiomère 3S,’S. Cet énantiomère aurait l’activité antioxydante la plus élevée.

    L'astaxanthine extraite de l’algue Haematococcus pluvialis a été approuvée en tant que Novel Food pour une utilisation dans les compléments alimentaires.
    Pour en savoir plus, consultez notre article sur Nutrixeal Info "Qu'est ce qu'un Novel Food ?".

    Avis sur l'astaxanthine Nutrixeal


    Le laboratoire Nutrixeal est l’un des premiers laboratoires en France à avoir communiqué sur l’importance nutraceutique de l’astaxanthine. Ce caroténoïde détient un énorme potentiel physiologique, ce qui explique l’intérêt de cet ingrédient dans la gamme de Nutrixeal (vitaxanthine et visioastaxanthine). Au sein du laboratoire Nutrixeal, l’astaxanthine est un actif emblématique, voire incontournable du fait qu'il peut être utilisé dans divers domaines, à savoir le sport, la nutrition de la vision, etc. De surcroît, compte tenu de ses propriétés liposolubles et de son grand tropisme mitochondrial, l’astaxanthine est idéalement associable à la vitamine C.
    L'astaxanthine utilisée au laboratoire Nutrixeal provient de sources naturelles. Elle est prise d'une microalgue d'eau douce. Cette dernière est connue pour sa capacité à pouvoir synthétiser l'astaxanthine abondamment pour se protéger contre les rayons UV.

    Composition

    Apports nutritionnels :

    Chaque gélule de Vitaxanthine® BIO 8 mg apporte 80 mg d'extrait supercritique de la microalgue Haematococcus pluvialis de source biologique standardisé à 10% d'astaxanthine, soit 8 mg d'astaxanthine par gélule et 3,6 mg de vitamine E soit 30% des apports de référence.

    Ingrédients :

    Huile d’olive vierge BIO*, extrait supercritique de l’algue Haematococcus pluvialis BIO* standardisé à 10% d’astaxanthine, Vitamine E.
    Gélules végétales (hypromellose).

    * Ingrédients issus de l’agriculture biologique. Produit certifié BIO par l'organisme certificateur Ecocert France (FR-BIO-01). Agriculture UE.

    Nutrixeal sans excipient

    Aucun autre ingrédient.
    Aucun excipient controversé.
    Complément alimentaire conforme à la charte qualité Nutrixeal.

    Naturellement sans gluten, sans caséine ni lactose, sans maïs, sans soja. Garanti sans stéarate de magnésium, sans dioxyde de titane, sans OGM, sans nanoparticules, sans colorant ni conservateur, conformément à la réglementation BIO. Flacon en HDPE (PEHD) garanti sans PETE, sans phtalates ni bisphénol A. Ingrédients issus de sources d'approvisionnement garantissant l'identification et la traçabilité des matières premières.

    Utilisation

    Conseils d'utilisation :

    Prendre 1 gélule d'astaxanthine par jour, de préférence au cours d'un repas complet, contenant notamment des corps gras. 1 gélule de Vitaxanthine Bio apporte ainsi 8 mg d'astaxanthine, soit les apports maximum actuellement autorisés par la commission européenne pour ce nutriment (dans les compléments alimentaires).

    Vous avez une question concernant l'utilisation de ce produit ?
    N'hésitez pas à consulter notre section Questions pratiques !

    Précautions d'emploi :

    Complément alimentaire destiné aux adultes et adolescents de plus de 14 ans, à utiliser dans le cadre d'un mode vie sain, d’une alimentation diversifiée et équilibrée. Ne pas dépasser la dose journalière recommandée et tenir hors de portée des enfants.

    Questions fréquentes

    Quels sont les aliments qui contiennent de l'astaxanthine ?

    L'astaxanthine est un pigment naturel rouge et se trouve dans de nombreuses espèces aquatiques. Il est différent des autres caroténoïdes car il est le résultat d'une série de réactions biochimiques que peu d'organismes sont capables de réaliser. Cette molécule se trouve principalement dans les animaux marins tels que : — le krill,
    — les crevettes
    — les daurades
    — les poissons d'eau froide (saumons rouges sauvages ou argentés sauvages, les truites et les sardines.)
    — les flamants roses
    — les homards
    — les crabes
    — les mollusques (les moules)
    — les huîtres
    — les coquilles Saint-Jacques

    Où peut-on trouver de l'astaxanthine ?

    Il est possible de trouver de l'astaxanthine en dehors des animaux aquatiques, notamment dans une microalgue appelée Haematococcus pluvialis. Cette algue produit naturellement de l'astaxanthine pour se protéger des rayons de soleil et des variations de température comme dans certains endroits chauds et ensoleillés tels que les régions subtropicales et tropicales telles qu'Hawaï, l'Australie et les régions d'Asie du Sud-Est. Elle est également cultivée dans les bassins d'eau douce, principalement en Amérique du Nord et en Europe.

    Comment prendre de l'astaxanthine ?

    Pour une meilleure absorption de l'astaxanthine, il est recommandé de la prendre avec des aliments riches en graisses lors d'un repas complet. En effet, les acides biliaires qui sont libérés dans l'estomac lors de la digestion d'un repas complet aident à émulsionner l'astaxanthine et à la mélanger avec les aliments, augmentant ainsi sa surface de contact avec les parois de l'intestin. Lorsqu'elle est ainsi finement émulsionnée au sein du bol alimentaire, les fines gouttelettes d'astaxanthine entrent en contact avec les villosités intestinales et sont ainsi absorbées de manière optimale pour rejoindre la circulation sanguine et diffuser dans les tissus et les organes.

    Il est important de souligner que l'astaxanthine est également particulièrement synergique des omega-3, car c'est un bon protecteur naturel pour protéger ces acides gras polyinsaturés contre les dommages oxydatifs. Il est donc particulièrement pertinent et conseillé de prendre de l'astaxanthine conjointement avec des acides gras oméga-3. Ces derniers seront protégés par l'astaxanthine, et de manière synergique, les acides biliaires libérés dans le tube digestif pour émulsionner les omega-3 contribueront également à émulsionner l'astaxanthine et à faciliter ainsi son absorption intestinale.

    Sur le plan chronologique, il n'y a pas de moment précis de la journée où il est préférable de prendre de l'astaxanthine car cette dernière reste assez longtemps dans l'organisme. L'horaire de la prise est donc assez peu important, et l'on peut donc prendre l'astaxanthine à n'importe quel repas (petit-déjeuner, déjeuner, dîner), à la condition que ce soit un repas complet, qui contienne des corps gras

    Quels sont les bienfaits ou les propriétés de l'astaxanthine ?

    L’astaxanthine fait chaque année l’objet de beaucoup de publications scientifiques. D’ailleurs, on en veut pour preuve les plus de 2300 publications scientifiques traitant le mot « astaxanthin » recensées par la plateforme Pubmed entre 1975 et 2020. Malgré la publication de ces très nombreuses études cliniques, l’EFSA n’a pas encore autorisé d’allégations santé pour cet actif.

    Malgré ce vide réglementaire sur le plan des allégations santé, les propriétés physiologiques de l'astaxanthine sont si universellement connues que son utilisation est de plus en plus fréquente dans certains domaines nutraceutiques tels que :

    — La nutrition de la vision

    — La nutrition sportive

    — La nutricosmétique

    L'astaxanthine est-il le meilleur des caroténoïdes ?

    En matière de nutrition ou de micro-nutrition, les nutriments ont tous un intérêt propre et sont souvent complémentaires. Il en va de même pour les caroténoïdes, dont les différents représentants possèdent chacun des intérêts physiologiques différents.

    Il n'est donc pas pertinent d'affirmer que l'astaxanthine est le meilleur des caroténoïdes car cela dépend évidemment des besoins et des propriétés recherchées.

    Par exemple, à la différence du bêta-carotène, l'astaxanthine n'a aucune activité pro-vitaminique, c'est à dire qu'elle ne peut être transformée par l'organisme en vitamine A. Le bêta-carotène présent dans les végétaux (et les algues) a donc une utilité propre et complémentaire. Mais cette absence d'activité pro-vitaminique est à la fois un handicap et un atout, car la vitamine A est stockée par l'organisme et ne doit pas être apportée en excès dans l'alimentation.

    Ce qui est certain, c'est que l'astaxanthine est un antioxydant atypique, assez peu présent dans le monde végétal (mis à part das les micro-algues) et que l'on retrouve principalement dans les animaux marins tels que les crustacés, les mollusques et les poissons. Il est différent des autres caroténoïdes car il est le résultat de réactions biochimiques spécifiques et présente des propriétés antioxydantes particulièrement exceptionnelles, en particulier vis-à-vis d'un redoutable radical libre : l'oxygène singulet. Pour contrer les effets délétères de l'oxygène singulet, l'astaxanthine est plus efficace que tous les autres caroténoïdes, y compris des composés assez proches, comme la lutéine ou la zéaxanthine.

    Mais on retiendra que d'autres caroténoïdes tels que le bêta-carotène, la lutéine et la zéaxanthine ont également des propriétés bénéfiques et peuvent être trouvés dans des aliments végétaux. En résumé, même si l'astaxanthine a des propriétés assez exceptionnelles, il est important de consommer une variété d'aliments riches en caroténoïdes pour faire face à tous les besoins physiologiques et avoir une alimentation équilibrée.

    Pourquoi acheter de l'astaxanthine biologique ?

    Pour obtenir les meilleurs bénéfices de l'astaxanthine, il est important de choisir une source naturelle de qualité supérieure. Il est également important de s'assurer que la méthode d'extraction et de fabrication utilisée pour produire l'astaxanthine ne détériore pas ses propriétés antioxydantes. Et il est évidemment préférable d'utiliser des méthodes douces pour l'extraction sans utiliser de chaleur élevée.

    Si d'autres productions conventionnelles sont également qualitatives, l'extrait d’haematococcus pluvialis biologique riche en astaxanthine sélectionné par Nutrixeal pour la fabrication des gélules de Vitaxanthine Bio 8 mg satisfait particulièrement bien à tous ces critères.

    De plus, la certification bio de cet extrait offre évidemment des garanties qualité supplémentaires par rapport à d'autres sources conventionnelles. La production de l'extrait utilisé par Nutrixeal est en effet conforme au cahier des charges de l'agriculture biologique et exclut en particulier un certain nombre d'intrants pour la culture de la micro-algue.

    Faut-il privilégier l'astaxanthine en poudre ou en gélules ?

    Il n'y a pas de réponse unique à cette question car cela dépend évidemment des préférences et des besoins de chacun.
    Les gélules d'astaxanthine sont généralement plus pratiques à prendre car elles sont faciles à avaler et peuvent être emportées partout. De plus, elles sont souvent dosées de façon à fournir la dose recommandée de 4 à 8 mg par jour (apport maximum autorisé en Europe dans les compléments alimentaires). De plus, la tunique des gélules offre également une protection pour l'astaxanthine, car elle offre une barrière vis-à-vis de l'oxygène. Dans Vitaxanthine Bio 8 mg, l'astaxanthine est ainsi conditionnée sous azote et protégée de l'oxygène par la tunique végétale des gélules, ce qui constitue une garantie de bonne conservation de l'actif.

    Une poudre d'astaxanthine pourrait être pratique et permettrait d'être ajoutée à des aliments ou des boissons. Cependant, les laboratoires de compléments alimentaires ne proposent généralement pas de forme poudre, car sans protection vis-à-vis de l'oxygène, l'astaxanthine pourrait s'oxyder très rapidement.

    A l'air libre, la biomasse extraite de la micro-algue Haematoccus pluvialis s'oxyde ainsi en l'espace de quelques heures, d'autant plus rapidement qu'elle est également exposée aux UV. En s'oxydant, la biomasse perd rapidement sa belle couleur rouge, signe d'une dégradation et d'une disparition de l'astaxanthine sous l'effet des UV et de l'oxygène.

    C'est pour ces raisons de conservation et de protection de l'ingrédient vis-à-vis de l'oxydation que Nutrixeal ne propose pas de forme poudre d'astaxanthine, mais uniquement des formes en gélules, telles que Vitaxanthine Bio 8 mg ou encore Visioxanthine.

    Pourquoi prendre de l' astaxanthine en compléments alimentaires ?

    Il existe des raisons variées pour lesquelles de nombreux utilisateurs peuvent choisir de prendre de l'astaxanthine sous forme de complément alimentaire.

    En effet, l'astaxanthine est un pigment naturel présent principalement dans les animaux marins et il est différent des autres caroténoïdes car il est le résultat d'une série de réactions biochimiques spécifiques qui lui confèrent des propriétés physiologiques exceptionnelles, en particulier des propriétés antioxydantes très importantes vis-à-vis de certains radicaux libres, tels que l'oxygène singulet.

    Si l'on ne consomme pas très régulièrement de saumon sauvage, de crevettes ou de crustacés riches en astaxanthine, il est difficile d'obtenir dans l'alimentation ordinaire des apports significatifs en astaxanthine, car cette dernière n'est pas présente dans les végétaux. Les fruits et légumes contiennent en effet toute une variété de caroténoïdes très bénéfiques pour la santé, mais ils n'apportent pas d'astaxanthine.

    Le recours à une supplémentation en astaxanthine est donc pertinent pour tous ceux qui désirent s'assurer d'apports réguliers de ce précieux caroténoïde et n'ont pas une consommation très régulière de produits de la mer.

    Références
    • Wolf Am, Asoh S, Hiranuma H, Ohsawa I, Lio K, Ishikura M, et al. J Nutr Biochem. 2010; 21(5): 381-9.
    • Capelli B, Cysewsk G. Cyanotech Corporation, 2007.
    • Ikeuchi M, Koyama T, Takashi J, Yazama K. Biol Pharm Bull. 2006; 29(10): 2106-10
    • Guerin M, Huntley ME, Olaizola M. Trends Biotech. 2003; 21(5):210-6.
    • Le Bail D. Belle Santé. 2010; 127: 82-4.

    À consulter pour en savoir plus :


    Astaxanthine et endurance : étude comparative sur 3 formes différentes d’astaxanthine

    Vacances au soleil : les nutraceutiques à prévoir dans vos valises

    Astaxanthine et endurance : étude comparative sur 3 formes différentes d’astaxanthine

    Vacances au soleil : les nutraceutiques à prévoir dans vos valises

    Produits complémentaires
    footer-bg
    liste-icone-reassurance
    Produit ajouté à vos favoris