04 81 91 66 09
Votre panier : 0,00 EUR

Confort urinaire : compléments alimentaires

Nombreuses sont les personnes, femmes ou hommes, à être confrontées à un moment de leur vie à des problèmes urinaires : infections urinaires (cystites), affections de la prostate, etc. Des solutions naturelles existent pour tenter d'éviter de genre de soucis.

Antioxydants  : confort urinaire femme/homme

Pour des raisons anatomiques, les infections urinaires touchent majoritairement les femmes. Ces infections sont le plus souvent dues à la bacterie Escherichia coli, microorganisme naturellement présent dans le microbiote intestinal humain. En cas d'infection, cette bactérie colonise la vessie et adhère à ses parois, ce qui engendre un certain nombre d'inconforts, qui peuvent varier en fonction des individus et de l'ampleur de l'infection : brulûres mictionnelles, envies fréquentes et impérieuses, urine trouble et nauséabonde, etc.
En conditions favorables, 20 minutes environ suffisent pour que chaque bactérie Escherichia coli se réplique, d'où le risque d'évolution rapide de ces infections. Il est donc important de consulter son médecin dès les premiers symptômes d'infection, car une infection urinaire non-traitée peut risquer de se transformer en pyélonéphrite, infection beaucoup plus grave, qui remonte vers les reins et qui se manifeste généralement par de la fièvre et des douleurs lombaires.
En prévention ou en cas d'infection, il est conseillé de boire beaucoup et d'uriner fréquemment, afin de diminuer la concentration de mircoorganismes dans la vessie.
De nombreuses études scientifiques se sont également penchées sur l'effet d'une supplémentation en proanthocyanidines de canneberge, en prévention de l'adhésion des Escherichia coli aux parois de la vessie (voir références en bas de page).
Les extraits de curcuma contribuent à maintenir l'efficacité du système immunitaire.

Antioxydants : confort urinaire masculin

Le cancer de la prostate est le premier type de cancer chez les hommes. Plus de 50 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année en France, principalement chez les plus de 65 ans (source : Institut National du Cancer - Cancer de la prostate).
De nombreuses études scientifiques ont montré que l'alimentation pouvait jouer un rôle protecteur contre ce type de cancer. De nombreux antioxydants ont fait l'objet et font encore l'objet d'études cliniques à ce sujet (voir références en bas de page).
Or la teneur en antioxydants dans les fruits et légumes que nous consommons est bien souvent très faible, comparée aux doses étudiées. Et la perspective d'ingérer chaque jour plusieurs kilos de grenades, tomates, brocolis, etc. est difficilement envisageable. Les compléments alimentaires permettent de concentrer les antioxydants de ces kilos de fruits et légumes dans une ou quelques gélules.

Produits complémentaires :

Références :

Canneberge / Proanthocyanidines :



La base de données scientifiques de référence Pubmed totalise plus de 1350 études sur la canneberge (environ 100 publications par an ces dernières années). En voici une sélection faite par Nutrixeal :
Howell AB. Bioactive compounds in cranberries and their role in prevention of urinary tract infections. Mol Nutr Food Res. 2007; 51(6): 732-7. Review.
Ruel G, Pomerleau S, et al. Low-calorie cranberry juice supplementation reduces plasma oxidized LDL and cell adhesion molecule concentrations in men. Br J Nutr. 2008 ; 99(2): 352-9.
Ruel G, Couillard C. Evidences of the cardioprotective potential of fruits: the case of cranberries. Mol Nutr Food Res. 2007 ; 51(6): 692-701. Review.

Grenade / Punicalagine :



La base de données scientifiques de référence Pubmed totalise plus de 1300 études sur la grenade (environ 200 publications par an ces dernières années). En voici une sélection faite par Nutrixeal :
Modaeinama, S., Abasi, M., Abbasi, M.M., and Jahanban-Esfahlan, R. (2015). Anti Tumoral Properties of Punica Granatum (Pomegranate) Peel Extract on Different Human Cancer Cells. Asian Pac. J. Cancer Prev. APJCP 16, 5697–5701.
Pantuck, A.J., Pettaway, C.A., Dreicer, R., Corman, J., Katz, A., Ho, A., Aronson, W., Clark, W., Simmons, G., and Heber, D. (2015). A randomized, double-blind, placebo-controlled study of the effects of pomegranate extract on rising PSA levels in men following primary therapy for prostate cancer. Prostate Cancer Prostatic Dis. 18, 242–248.
Satyanand Tyagi, Ajeet Singh, Poonam Bhardwaj, Sandeep Sahu, A.P. Yadav, and M.L. Kori (2012). Punicalagins-A Large Polyphenol Compounds Found in Pomegranates : A Therapeutic Review. Acad. J. Plant Sci. 5, 45–49.
Viladomiu, M., Hontecillas, R., Lu, P., and Bassaganya-Riera, J. (2013). Preventive and prophylactic mechanisms of action of pomegranate bioactive constituents. Evid.-Based Complement. Altern. Med. ECAM 2013, 789764.
Zhang, Y., Wang, D., Lee, R.-P., Henning, S.M., and Heber, D. (2009). Absence of pomegranate ellagitannins in the majority of commercial Pomegranate extracts: implications for standardization and quality control. J. Agric. Food Chem. 57, 7395–7400.

Tomate / Lycopène :



La base de données scientifiques de référence Pubmed totalise plus de 4390 études sur le lycopène (environ 250 publications par an ces dernières années). En voici une sélection faite par Nutrixeal :
Capurso, C., and Vendemiale, G. (2017). The Mediterranean Diet Reduces the Risk and Mortality of the Prostate Cancer: A Narrative Review. Front. Nutr. 4, 38.
Li, Y., Ahmad, A., Kong, D., Bao, B., and Sarkar, F.H. (2014). Recent progress on nutraceutical research in prostate cancer. Cancer Metastasis Rev. 33, 629–640.
Vance, T.M., Su, J., Fontham, E.T.H., Koo, S.I., and Chun, O.K. (2013). Dietary antioxidants and prostate cancer: a review. Nutr. Cancer 65, 793–801.
Wang, Y., Cui, R., Xiao, Y., Fang, J., and Xu, Q. (2015). Effect of Carotene and Lycopene on the Risk of Prostate Cancer: A Systematic Review and Dose-Response Meta-Analysis of Observational Studies. PloS One 10, e0137427.

Brocolis / Sulforaphane :



La base de données scientifiques de référence Pubmed totalise plus de 1640 études sur le sulforaphane (environ 150 publications par an ces dernières années). En voici une sélection faite par Nutrixeal :
Clarke, J.D., Dashwood, R.H., and Ho, E. (2008). Multi-targeted prevention of cancer by sulforaphane. Cancer Lett. 269, 291–304.
Ullah, M.F. (2015). Sulforaphane (SFN): An Isothiocyanate in a Cancer Chemoprevention Paradigm. Med. Basel Switz. 2, 141–156.
W Watson, G., M Beaver, L., E Williams, D., H Dashwood, R., and Ho, E. (2013). Phytochemicals from cruciferous vegetables, epigenetics, and prostate cancer prevention. AAPS J. 15, 951–961.