04 81 91 66 09
Votre panier : 0,00 EUR

L’iode : un oligo-élément trop souvent négligé !

L’iode : un oligo-élément trop souvent négligé !
L’iode ne fait pas partie des oligo-éléments auxquels on pense le plus. Et pourtant, ce minéral n’est est pas moins crucial pour le bon fonctionnement de l’organisme !

L'iode contribue (allégations santé approuvées par l'EFSA) :
  • à la production normale d'hormones thyroïdiennes et à une fonction thyroïdienne normale,
  • à la croissance normale des enfants,
  • à un métabolisme énergétique normal,
  • à une fonction cognitive normale,
  • au fonctionnement normal du système nerveux
  • au maintien d'une peau normale.
Des études récentes, menées en Suède et au Royaume-Uni, ont montré que les personnes, surtout les femmes, suivant un régime « paléolithique » (notamment sans sel) ou sans produits laitiers, présentaient un risque plus élevé de carence en iode (Bath et al., 2017; Manousou et al., 2017).

Une étude norvégienne publiée il y a quelques mois a également souligné l’importance des apports en iode pendant la grossesse (Abel et al., 2017).

OligoKelp® et GlycAlga® constituent de bons compléments d’iode, à utiliser de façon ponctuelle ou régulière. 1 seule gélule d’OligoKelp® ou de GlycAlga® couvre 100% des apports journaliers recommandés en iode. Ces suppléments nutritionnels sont directement issus d’algues marines des côtes françaises (purifications douces, sans solvant). Ils conviennent parfaitement aux végétariens/végétaliens.

L’intérêt de GlycAlga® par rapport à OligoKelp® est sa concentration en phlorothannins (>10%). Les phlorotannins sont des polyphénols spécifiques des algues brunes, dont l'activité inhibitrice de l'alpha-amylase et de l'alpha-glucosidase a été examinée dans de nombreuses études. L'inhibition de ces activités enzymatiques permet de diminuer l’index glycémique et insulinémique des aliments.

Références :
Abel, M.H., Caspersen, I.H., Meltzer, H.M., Haugen, M., Brandlistuen, R.E., Aase, H., Alexander, J., Torheim, L.E., and Brantsæter, A.-L. (2017). Suboptimal Maternal Iodine Intake Is Associated with Impaired Child Neurodevelopment at 3 Years of Age in the Norwegian Mother and Child Cohort Study. J. Nutr. 147, 1314–1324.
Bath, S.C., Hill, S., Goenaga Infante, H., Elghul, S., Nezianya, C.J., and Rayman, M.P. (2017). Iodine concentration of milk-alternative drinks available in the UK in comparison with cows’ milk. Br. J. Nutr. 1–8.
Manousou, S., Stål, M., Larsson, C., Mellberg, C., Lindahl, B., Eggertsen, R., Hulthén, L., Olsson, T., Ryberg, M., Sandberg, S., et al. (2017). A Paleolithic-type diet results in iodine deficiency: a 2-year randomized trial in postmenopausal obese women. Eur. J. Clin. Nutr.
Rédigé le  12 oct. 2017 11:55  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site