Err

04 80 80 53 10 - Accueil téléphonique du lundi au vendredi 9h-12h30 / 13h30-18h

Qu’est-ce que les protéines de choc (HSP = Heat Shock Proteins) ?

Qu’est-ce que les protéines de choc (HSP = Heat Shock Proteins) ?
Troisième maillon de la chaîne d’expression du code génétique, les protéines sont les ouvriers responsables du bon fonctionnement de nos cellules. La fonctionnalité et la spécificité d’une protéine dépendent bien entendu de sa séquence en acides aminés (briques élémentaires des protéines), mais également de sa forme (repliement spatial / conformation), qui peut être très complexe et dépend de nombreux facteurs (modifications post-traductionnelles (glycosylations, phosphorylations,...), etc.).

La conformation spatiale (le repliement) des protéines est donc directement liée à l’activité de celles-ci. Or sous l’effet de divers stress, cette conformation peut être altérée de manière plus ou moins importante. Les protéines de choc, aussi appelées protéines chaperonnes ou HSP (Heat Shock Proteins), jouent un rôle crucial dans le maintien du fonctionnement et de l’intégrité cellulaire, car elles ont pour fonction de restaurer la conformation spatiale des autres protéines ou de détruire ces protéines si les dommages qu’elles ont subis sont trop importants.

En cas de stress, les cellules augmentent donc leur production de protéines de choc HSP. Or en vieillissant, cette réponse cellulaire devient de moins en moins efficace. Il en résulte un risque accru d’accumulation cellulaire de protéines mal-repliées non-fonctionnelles, qui dans certains cas peuvent s’agréger et conduire à la formation de plaques (ex : plaques amyloïdes impliquées dans les maladies neurodégénératives, comme la maladie d’Alzheimer).

Un extrait enzymatique innovant d’asperge officinale (Asparagus officinalis) a fait l’objet depuis 2013 de près d’une dizaine d’études scientifiques (in vivo et in vitro, chez l’homme et chez les rongeurs), qui montrent que cet extrait permet d’augmenter l’expression des protéines chaperonnes HSP70.

Les protéines chaperonnes HSP70 interviennent dans de multiples domaines (Radons, 2016; Yu et al., 2015) :
- Prévention de la formation des plaques β-amyloïdes/protéines tau (Repalli and Meruelo, 2015),
- Synthèse du GABA (Hsu et al., 2000), un neurotransmetteur crucial pour l’équilibre du système nerveux,
- Infections virales, processus cancéreux, etc.

Cet extrait d’asperge constitue donc une bonne piste de supplémentation pour toutes les personnes qui souhaitent lutter contre la fatigue, préserver l’équilibre de leur système nerveux, ou tout simplement favoriser le maintien d’une bonne santé générale.

Références :
Hsu, C.C., Davis, K.M., Jin, H., Foos, T., Floor, E., Chen, W., Tyburski, J.B., Yang, C.Y., Schloss, J.V., and Wu, J.Y. (2000). Association of L-glutamic acid decarboxylase to the 70-kDa heat shock protein as a potential anchoring mechanism to synaptic vesicles. J. Biol. Chem. 275, 20822–20828.
Radons, J. (2016). The human HSP70 family of chaperones: where do we stand? Cell Stress Chaperones 21, 379–404.
Repalli, J., and Meruelo, D. (2015). Screening strategies to identify HSP70 modulators to treat Alzheimer’s disease. Drug Des. Devel. Ther. 9, 321–331.
Yu, A., Li, P., Tang, T., Wang, J., Chen, Y., and Liu, L. (2015). Roles of Hsp70s in Stress Responses of Microorganisms, Plants, and Animals. BioMed Res. Int. 2015, 510319.
Rédigé le  18 déc. 2017 11:54  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site