Catalogue des produits NUTRIXEAL
Rechercher Votre Panier   Continuer les achats

EPP / Vitamine C : extrait concentré de pépins de pamplemousse - 60 gel

28,50 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
EPP / Vitamine C : extrait concentré de pépins de pamplemousse - 60 gel
Extrait de pépins de pamplemousse (EPP) en poudre hautement concentré, associé à de la vitamine C qualité Ester C

Inoffensif vis à vis des bactéries bénéfiques de l'intestin (ne s'attaque pas aux bifidobactéries ni aux lactobacilles).

Excellente tolérance intestinale.

Très pratique lors des déplacements, mais aussi pour les personnes sensibles au goût âcre de l'EPP liquide


Principe actif :
Il y a une quinzaine d’années environ, le Dr Harich, médecin et physicien (Lauréat du prix Einstein), remarquait que les pépins de pamplemousse qu’il avait jetés dans son compost ne pourrissaient pas.
Il fit immédiatement des recherches et découvrit que l’extrait obtenu en pressant les pépins était un puissant germicide capable à lui seul d’inactiver des virus, des levures, des champignons, des parasites, des vers aussi bien que des bactéries.

La très large action thérapeutique de cet extrait est étonnante. En effet, les antibiotiques conventionnels ne tuent que les bactéries. Il apparaît même que l’extrait de pépins de pamplemousse n’affecte aucunement la flore bactérienne saine de l’intestin, et respecte en particulier les bifidobactéries et les lactobacilles. De fait, le produit n’a aucun effet secondaire aux doses prescrites.
L’efficacité de l’extrait de pépins de pamplemousse s’exerce également au niveau immunitaire grâce aux bioflavonoïdes qui le composent, aux glucosides (narginine), quercétines et à l’hespéridine.
C’est donc avec le plus grand avantage que cet extrait peut être employé dans le traitement de la candidose digestive, ainsi que pour lutter contre des agressions bactériennes, virales ou parasitaires.

Allégations santé approuvées par l'EFSA :

La vitamine C contribue :
  • à réduire la fatigue,
  • au fonctionnement normal du système immunitaire,
  • à maintenir le fonctionnement normal du système immunitaire pendant et après un exercice physique intense,
  • à protéger les cellules contre le stress oxydatif,
  • à la formation normale de collagène pour assurer le fonctionnement normal des os, cartilages, gencives, dents, vaisseaux sanguins et de la peau,
  • au fonctionnement normal du système nerveux,
  • à un métabolisme énergétique normal,
  • à des fonctions psychologiques normales,
  • à la régénération de la forme réduite de la vitamine E.

La vitamine C accroît également l'absorption de fer.

Ingrédients :
  • 300 mg d'extrait concentré en poudre de pépins de pamplemousse (40% de bioflavonoïdes)
  • 100 mg de vitamine C de qualité "Ester C"

Aucun excipient

Supplément nutritionnel garanti non irradié, sans levures, sans gluten, sans dérivés laitiers, sans maïs, sans soja, sans édulcorant, sans colorant ni conservateur.
Fabriqué en France. Sources d'approvisionnement garantissant l'identification botanique et la traçabilité des matières premières.

Conseils d'utilisation :
De 1 à 3 gélules par jour.

Précautions d'emploi :
Complément alimentaire à utiliser dans le cadre d’une alimentation diversifiée et équilibrée. Ne pas dépasser la dose journalière recommandée et tenir hors de portée des enfants.

Références :
Reagor L, Gusman J, McCoy L, Carino E, Heggers JP. The effectiveness of processed grapefruit-seed extract as an antibacterial agent: I. An in vitro agar assay. J Altern Complement Med. 2002; 8(3): 325-32.

Heggers JP, Cottingham J, Gusman J, Reagor L, McCoy L, Carino E, et al. The effectiveness of processed grapefruit-seed extract as an antibacterial agent: II. Mechanism of action and in vitro toxicity. J Altern Complement Med. 2002; 8(3):333-40.

Krajewska-Kułak E, Lukaszuk C, Niczyporuk W. [Effects of 33% grapefruit extract on the growth of the yeast--like fungi, dermatopytes and moulds]. Wiad Parazytol. 2001; 47(4): 845-9.

Gruenwald, J. et al. Safety and Tolerance of Ester-C® compared with regular ascorbic acid. Advances in Therapy. 2006; 23(1): 171-8.

Partager